Les deux semaines passées sur l’île de Cuba en juillet nous ont donné un bon aperçu de l’île: encore très enclavée, Cuba est une île qui a tant à offrir, tant pour l’architecture de ses villes colorées que pour ses paysages campagnards et côtiers. Suivez notre guide complet pour préparer un voyage à Cuba!

Il est possible de préparer un voyage à Cuba au mieux grâce à notre guide complet sur le pays du mojito!

Préparer un voyage à Cuba est d’autant plus important qu’une fois arrivés, sans réseau ni wifi, vous ne pourrez compter que sur vos guides de voyage et vos éventuelles notes prises avant de partir!

Si préparer un road-trip à Cuba vous intéresse, on vous laisse lire notre article sur la préparation d’un road-trip de A à Z

Voyage à Cuba

Quelques informations pratiques pour préparer un voyage à Cuba

  • Monnaie : En réalité, il en existe deux: les CUC (peso cubano, pour les touristes), et les CUP (moneda nacional, pour les cubains). Conversion : 1 euro = 1 CUC environ = 26 CUP.
  • Heures de vol : 10h30 à l’aller, 9h au retour.
  • Décalage horaire avec la France : 6h, été comme hiver.
  • Langues : Espagnol ; plus rarement l’anglais.

En savoir plus:Tous nos articles sur Cuba

Préparer un voyage à Cuba

Comment préparer un voyage à Cuba ?

Pour préparer notre voyage à Cuba, côté documentation, le Guide du Routard Cuba, les forums voyage et les blogs voyage nous ont été, une fois de plus, très utiles. Les sites du Routard et de Lonely Planet sont aussi assez bien faits.

Quand partir à Cuba ?

Préparer un voyage à Cuba implique de prêter attention au choix de ses dates de voyage, puisque le temps n’est pas toujours clément selon les saisons.

Pour vous situer, les mois de novembre à avril représentent la saison sèche: températures hautes mais supportables, ciel bleu sans trop de pluies. Au contraire, il fait très chaud en juillet-aout et l’atmosphère est très humide (pour ne pas dire méga pluvieuse certains jours). Pourtant, on a choisi de visiter Cuba en juillet: certes, l’air était étouffant, mais les pluies n’étaient pas si nombreuses que ça. Une question de chance, sans doute.. 

En bref: 

Partir en haute saison (décembre-février) vous garantit la meilleure météo de l’année, mais attention au prix des logements, qui s’envolent. Il y a en outre pas mal de touristes.

Partir en saison des pluies (l’équivalent de notre été) vous garantit au contraire de bons prix et pas trop de touristes, cependant vous risquez d’être pas mal arrosés! De notre côté, on a été assez épargnés par la pluie, au contraire de notre séjour en Floride, qui se passa littéralement sous des trombes d’eau… Méfiez vous de la saison des pluies dans les pays au climat tropical, ce n’est en rien comparable avec les petites pluies de Paris ou Bordeaux…

Préparer un voyage à Cuba

Le Visa pour Cuba

Lors de la préparation de votre voyage à Cuba, n’oubliez surtout pas votre Visa pour rentrer sur le territoire cubain: sans celui-ci, vous ne monterez pas dans l’avion! Ce n’est pas un Visa au sens strict mais en réalité une « carte de tourisme », délivrée par le Consulat (sur place ou par courrier, moyennant des frais supplémentaires) ou par une agence de voyage. Son coût n’est pas très élevé: compter 25 euros, valable pour un séjour de 30 jours sur le territoire.

Nous n’avons cependant pas utilisé cette option car nous venions des Etats-Unis: on a alors dû acheter un visa différent (Visa Etats-Unis Cuba), directement auprès de la compagnie aérienne avant d’embarquer. Compter 50 dollars si vous venez à Cuba avec Delta Airlines.

Attention, car dans un cas comme dans l’autre cette autorisation d’entrée sur le territoire est une carte volante, un simple bout de papier cartonné. Si vous la perdez, vous aurez du mal à rentrer en France. Les démarches administratives risquent d’être bien longues!

Pour rentrer sur le territoire Cubain vous devrez en outre présenter une preuve d’assurance médicale valable à Cuba. La nôtre était obligatoirement incluse dans notre billet d’avion.

Comment se rendre à Cuba ?

Une fois votre carte de tourisme en poche (si vous venez d’Europe) il ne vous restera plus qu’à monter dans un des multiples vols à destination de La Havane. Cuba a pour réputation d’être un pays fermé (même si de moins en moins), il y a de plus en plus de vols quotidiens vers La Havane depuis les 4 coins du monde. L’aéroport de La Havane est étendu et draine chaque jour des milliers de touristes.

Il existe de nombreux vols Paris La Havane, vous n’aurez donc pas de mal à en trouver un. Le seul enjeu est de trouver un billet au meilleur prix… Sachez que le prix moyen d’un vol Paris La Havane se situe aux alentours de 600 euros aller-retour (jusqu’à 1000 euros). Si vous trouverez dans les 500 euros, prenez, c’est une très bonne affaire.

Article lié: Payer moins cher son billet d’avion avec Google Flights

De notre côté, nous venions de New-York. Nous avons payé 100 dollars pour venir à Cuba, via la compagnie Delta Airlines (que l’on recommande, d’ailleurs). Si vous visitez les Etats-Unis, et que vous avez le temps, on vous conseille fortement d’optimiser au maximum votre billet d’avion en visitant soit une autre partie des Etats-Unis, soit un pays du même continent (Mexique, Cuba, Canada…). Nous avons payé 700 euros nos billets d’avion pour faire New-York-Cuba-Floride, alors même que les aller-retours Paris/Cuba ou Paris/New-York nous auraient coûté plus de 500 euros..

Article lié: Comment planifier l’itinéraire de voyage idéal?

Préparer un voyage à Cuba

Où se loger à Cuba ?

Les possibilités de logement à Cuba ne sont pas pléthoriques: ou bien vous logerez en casa particular (il en existe des milliers sur l’île), ou bien dans un hôtel (d’Etat, le plus souvent).

On conseille à 300% de loger dans les casas particulares. Ce sont l’équivalent de nos chambres d’hôtes en France. Le contact avec la population locale est donc optimal, et cela permet de vivre une vraie expérience cubaine. Vous pouvez les réserver sur Airbnb, par email ou directement sur place. Aux terminaux des bus, on vous proposera toujours une quantité de logements. Visitez-en plusieurs avant de faire votre choix, négociez les prix et ne suivez pas les rabatteurs (qui majoreront le prix ou en prélèveront une partie au détriment de votre hôte).

Niveau confort, il y a de tout: des plus austères aux plus luxueuses.

Quant aux hôtels, c’est finalement un mode d’hébergement assez marginal. L’Etat a construit dans les années 60 des hôtels pour accueillir les touristes, mais ils ont un très mauvais rapport qualité prix: 100 euros la nuit en moyenne pour une chambre qui n’offre pas plus de confort qu’une chambre en casa particular à 20 euros… A côté de ça, il existe quelques hôtels très chics, à la décoration raffinée, pour les plus gros budgets: pour séjourner dans ces beaux bâtiments historiques, compter 150 à 250 euros la nuit.

Préparer un voyage à Cuba

Deux monnaies à Cuba: les CUC et les CUP

Pour préparer un voyage à Cuba, gare aux confusions induites par l’existence de deux devises différentes..

Les CUP s’adressent aux cubains, qui utilisent cette devise pour leurs transports, leurs repas…

Les touristes, quant à eux, sont censés utiliser les CUC (prononcer « kouk »), mais certains petits commerces peuvent accepter que les touristes paient en CUP. Il vous sera également possible de manger des snacks dans la rue (tels que des sandwich de queso) avec des CUP, ce qui vous reviendra à quelques dizaines de centimes d’euros le repas.

Attention à ne pas payer en CUC quand le prix affiché est en CUP (on ne vous fera pas la remarque!).

Le changement de monnaie se fait dans des cadecas (bureaux de change); il est également possible de retirer de l’argent avec sa carte Visa dans les distributeurs automatiques (qui deviennent de plus en plus normaux en ville). Attention, veuillez à avoir un stock de monnaie liquide suffisant, puisque que peu d’endroits sur l’île acceptent la carte.

Cuba, les cubains et la sécurité

Cuba est un pays sûr. Il y a très peu de délinquance, et les attaques sur touristes sont très très marginales. En effet, les sanctions sont lourdes voire disproportionnées pour les Cubains, et la population est très cadrée par le régime et les forces de l’ordre. La police est sûre et compétente.

A aucun moment nous ne nous sommes sentis en insécurité à Cuba. Les Cubains sont polis, ouverts et respectueux. Ils nous accueillent dans leur pays de façon enthousiaste. Bien sûr, cela reste un pays pauvre et encore trop fermé sur lui-même. Un seul coup d’oeil dans les rues totalement délabrées de La Havane suffit à s’en prendre compte. De ce fait, les cubains chercheront toujours (de façon plus ou moins insistante) à se faire un peu d’argent, en se laissant prendre en photo, en vous recommandant un resto, en vous guidant quelque part… De même, les casas particulares vous renvoient à leurs amis pour une course en taxi ou une activité, et touchent de ce fait une petite commission. Il faut en être conscient en se rendant dans des pays peu développés et l’accepter, puisque c’est tout à fait compréhensible. D’autant plus que le système de double monnaie est catastrophique car il crée une économie à deux vitesses: ceux qui profitent de la monnaie forte (les CUC, l’argent des touristes) et ceux qui sont condamnés à vivre avec une monnaie qui ne vaut rien (les CUP).

Préparer un voyage à Cuba

Trouver internet à Cuba

Vous le savez sans doute, mais internet se fait (très) rare à Cuba. Les casa particulares (et plus généralement l’ensemble des habitants) n’ont pas le droit d’installer un routeur privé. Reste alors à trouver les points Wifi, dispersés un peu partout dans chaque ville. Que ce soit à Cienfuegos, La Havane, Vinales ou Trinidad, nous avons toujours eu accès à au moins deux points wifi différents dans la ville.

Vous comprenez donc pourquoi il est utile de préparer son voyage à Cuba à l’avance

Pour accéder au réseau (un peu bancal, d’ailleurs), c’est simple: il vous faudra acheter des cartes Wifi dans des boutiques Etecsa. Après une queue plus ou moins longue devant le guichet, et une présentation de votre passeport, vous pourrez acheter des cartes d’une heure à 1 CUC, ou de 5h à 5 CUC.

Attention : n’achetez des cartes internet ni dans les hôtels de luxe (les prix sont 4 à 5 fois plus chers!), ni aux abords des guichets Etecsa (à cause de ce marché noir, vous risquez de vous retrouver avec une carte déjà utilisée.. et donc bonne à jeter).

Avant de partir à Cuba, sauvegardez hors connexion tout ce dont vous aurez besoin une fois arrivés sur place: GPS (utilisez les cartes hors connexion de Mapps.me, cette appli est top), guides voyage, liste des restos… Achetez des guides voyage papier (Routard, Lonely…).

Préparer un voyage à Cuba

Comment se déplacer à Cuba ?

Côté moyens de transport, le choix n’est pas pléthorique : vous aurez le choix entre le taxi (collectif ou privé) et le bus.

Le train est très archaïque, long, cher, peu confortable; bref, laissez le de côté.

La location de voiture est une idée séduisante sur le papier mais diablement chère. En plus des prix prohibitifs du fait d’un parc automobile très restreint, vous vous exposerez au risque de vol ou de casse la nuit et à la conduite sportive des cubains…

Le bus fut notre moyen de transport privilégié. On ne parle pas là des bus de ville, mais des bus pour les moyens et longs trajets, plutôt conçus par les touristes, pour naviguer entre les villes. Côté compagnies, vous en trouverez deux: Viazul et Transtur. Le confort et les prix sont les mêmes, mais on ne peut pas réserver en ligne avec Transtur. Pour réserver vos tickets de bus Viazul, c’est par ici.

Les taxis sont aussi la solution phare pour se déplacer à Cuba. Deux possibilités: un taxi classique, pour vous et vos compagnons de voyage, ou un colectivos, c’est à dire un taxi partagé avec plusieurs touristes. Si vous êtes deux, et que le chauffeur trouve deux autres touristes pour la même destination, cela vous revient deux fois moins cher.

Préparer un voyage à Cuba

Et le budget pour Cuba dans tout ça ?

Préparer un voyage à Cuba implique nécessairement de faire le point sur le budget nécessaire. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, tout est assez cher à Cuba. Moins cher qu’en France, mais rien à voir avec le budget que vous pourriez avoir en Asie du Sud-Est par exemple. Voici des exemples poste par poste de dépenses. Découvrez notre article complet sur le budget à Cuba pour 2 semaines.

  • Budget billet d’avion Cuba : dans les 500 euros au départ de Paris selon la saison. 120 euros Miami-La Havane (dans notre cas).
  • Budget transport Cuba : Exemple de prix payés sur place:
      • Taxi : Plutôt cher puisqu’il faudra compter 5-10 CUC à la Havane pour rejoindre le centre ville depuis la station Viazul (qui est un peu excentrée), 20-30 CUC pour aéroport-la Havane. 15 CUC par personne en taxi collectivo (4 places) pour aller de Vinales à Playa Jutias.
      • Bus Viazul et Transtur : La Havane-Vinales 12 CUC, Cienfuegos-Trinidad 6 CUC, Vinales-Cienfuegos 30 CUC, Trinidad-La Havane 25 CUC.
  • Budget nourriture Cuba : 5 CUC le petit déjeuner, 5 à 15 CUC pour un repas dans une casa, 3 à 20 CUC le repas en resto. Pour les petits budgets on conseille les rapido (sortes de cafet) avec des plats à partir de 1-2 CUC (notamment des plats de pâtes). Entre 2 et 5 CUC le moijto.
  • Budget logement Cuba : A partir de 15-20 CUC (moyenne 20-30) pour les casa particulares, 50-70 CUC les casa haut de gamme (cela ne concerne que peu d’adresses en réalité). Compter au moins 100 CUC pour une nuit en hôtel.
  • Budget activités Cuba : Billet dans un musée: entre 1 et 5 CUC. 4h de cheval à Vinales: 25 CUC.

Vous voulez plus d’infos sur le budget Cuba?

On espère qu’avec toutes ces infos, vous y verrez un peu plus clair pour préparer votre voyage à Cuba. N’hésitez pas à nous soumettre des questions pour vous aider dans vos préparatifs!

Préparer un voyage à Cuba

Tous nos articles Cuba sont sur le blog. Découvrez notamment notre itinéraire à Cuba sur 2 semaines et le budget pour voyager sur l’île cubaine!