Après s’être donné 6 jours pour explorer le Nord et l’Est de Madère, nous avons par la suite mis le cap sur le Sud et l’Ouest de l’île pour le reste du séjour. Entre randonnées, baignades et découvertes gastronomiques, cette seconde partie de notre séjour a été à la hauteur de nos attentes.

N’hésitez pas à lire d’abord notre guide complet Madère (logement, budget, transport…). En outre, sachez que cet article est la suite de celui-là.

Après avoir passé la première semaine dans un cottage perdu au milieu de la nature montagneuse, nous aspirions à regagner le littoral. Ça s’appelle varier les plaisirs 😉 Le 6ème jour, nous avons donc rendu notre Airbnb situé à Ribeiro Frio, pour rejoindre le littoral Sud de Madère. C’est à Arco da Calheta que nous avons posé nos valises.

Découvrez à présent le programme de nos 6 derniers jours sur l’île de Madère, entre le Sud et l’Ouest !

Que faire au Sud et à l’Ouest de Madère ?

Sur le même modèle que l’article précédent, on vous propose une liste d’activités à faire (ou bof) dans cette partie de l’île. Inspirez-vous de nos 7 idées!

  • Les piscines naturelles Porto Moniz

Les piscines naturelles sont célèbres à Madère, presque autant que ses randonnées. Et c’est vrai que c’est atypique: ce sont des piscines dans la roche volcanique, plus ou moins aménagées (ajout de béton) dans lesquelles l’eau de mer rentre naturellement. Elles sont soumises au remous des vagues. Bref, c’est quelque chose à voir à Madère.

Il existe en fait deux sortes de piscines naturelles à Porto Moniz: les piscines naturelles gratuites et les piscines naturelles payantes.

Les piscines naturelles gratuites sont les plus “authentiques”. Elles se trouvent en face du restaurant Cachalote. Effectivement, mis à part quelques petits ponts pour passer d’une roche/piscine à une autre et un restaurant à côté, ce n’est pas beaucoup aménagé. Cependant, le jour de notre venue (est-ce tous les jours comme ça?), les piscines naturelles ressemblaient plus à des bassins d’eau croupie… Aucun mouvement dans l’eau (absence de vagues), rien de très folichon.

Les piscines naturelles payantes, les “officielles”, sont beaucoup plus aménagées. Rebords en béton, caisses à l’entrée, sanitaires, piscine pour enfant, transats, snack-bar… De prime abord, assez (très?) artificiel. Et pourtant, ce sont celles qu’on a préférées. L’entrée coûte 2.5 euros par adulte, ce qui est dérisoire. Les vagues s’engouffrent avec vigueur dans les piscines de roche volcanique, ce qui rend l’expérience vraiment atypique (et sportive, pour le coup). Attention aux frileux, l’eau reste fraîche.

Madère Madère

  • Ponta Do Pargo, l’extrême Ouest de Madère

Ponta Do Pargo, c’est la pointe Ouest de l’île de Madère. Son intérêt, en gros, est d’abriter un phare et de proposer un joli point de vue. Histoire de faire quelques photos sympas.

Vous l’aurez compris, ça n’a pas trop d’intérêt… Arrêtez vous par curiosité si c’est sur votre route. Passez votre chemin sinon.

Dans le même coin, on vous déconseille le Miradouro Garganta Funda, censé être une grande cascade assez impressionnante. En août, lors de notre venue, on a seulement pu constater de loin un ridicule filet d’eau… Sans intérêt! Au printemps et en hiver, c’est sans doute plus sympa.

Madère Madère Madère

  • Les villages de Paul Do Mar et Jardim Do Mar

Jardim Do Mar, c’est le petit village madérien par excellence. Tout petit, il se situe au bord de l’océan, au pied d’une falaise (il est coincé entre les deux). C’est mignon, c’est tranquille.. On a adoré s’y promener le temps d’une petite heure.

Dans la même veine, mais bien moins typique et sympa, vous avez le village de Paul Do Mar. On s’y est par contre arrêtés au retour d’une balade pour assister au coucher de soleil sur le front de mer (voir la vidéo), et ce fut sans regret. Vue dégagée, calme, le spot parfait.

  • Pico Grande, une longue et belle randonnée

Deuxième grosse randonnée après le Pico Ruivo, celle-ci se situe davantage sur la partie Ouest de l’île. Comme pour la randonnée du Pico Ruivo, on est partis au lever du soleil (vers 7h). Un poil moins longue, celle-ci se boucle en 4 heures. Comme toujours, nous sommes partis avec notre fameux guide Rother.

Le pic culmine à 1 650 mètres d’altitude (soit 200 mètres de moins que le Pico Ruivo). Mise en garde: la dernière montée (sur une heure) se fait concrètement dans les broussailles et la poussière, sans beaucoup d’indications.

Madère Madère

  • Teleferico Do Rancho

A Camara de Lobos, il est possible de prendre le téléphérique pour descendre sur une petite plage de galets entourée de falaises. N’ayant pas testé l’expérience téléphérique à Funchal en raison de son prix excessif (16 euros AR, a fortiori inutile puisqu’on avait une voiture), on a décidé de le prendre. Ce téléphérique avait été initialement construit il y a plusieurs décennies pour les paysans qui travaillaient (et qui travaillent encore!) en contrebas des falaises. Il est atypique de les voir travailler la terre sur de petites parcelles en face de la mer, à même la falaise.

Il vous en coûtera 5 euros aller-retour. On a apprécié la vue depuis le téléphérique et le calme de la petite plage! L’eau est fraîche, mais on peut naturellement s’y baigner.

Madère

  • Le village de pêcheurs de Camara de Lobos

On a beaucoup apprécié le village de Camara de Lobos! Petit village de pêcheur, très joliment décoré, il s’anime vraiment courant août, lors de la fête du Poisson Sabre. En effet, ce poisson au physique peu agréable a le luxe d’avoir sa propre fête dans ce village… Des milliers de touristes et de locaux font alors le déplacement sur trois soirs du mois d’août, tous les ans. Concerts, ateliers cuisines, spectacles de danse et stands tenus par les restaurants du village… C’est une fête de village vraiment sympa.

On vous conseille vivement, donc, de visiter ce village, en journée comme en soirée!

Madère Madère

  • Le village de Curral Das Freias

Le village de Curral Das Freias est atypique en ce qu’il a souvent été isolé de la vie moderne. Il est très enfoncé dans la montagne et, jusqu’au milieu du siècle dernier, aucune route ne permettait d’y accéder!

Ce village est maintenant accessible en voiture: comptez 30 minutes depuis Funchal, direction Nord. Nous n’avons pas visité le village mais nous nous sommes arrêtés à un point de vue, le Miradouro d’Eira do Serrado.

Madère

Où dormir dans le Sud ou l’Ouest de Madère?

Pour optimiser votre visite de l’île de Madère, on vous conseille fortement d’adapter le planning de vos visites à votre lieu de séjour. Ainsi, réserver un de vos logements dans le Sud ou l’Ouest de Madère vous permettra de visiter cette partie de l’île de façon plus efficace. Loger, par exemple, à Funchal ou à Santana ralentirait votre découverte de l’Ouest, en multipliant la durée de trajet à chaque sortie.

C’est tout naturellement que nous avons décidé de prendre un Airbnb situé dans le Sud-Ouest de l’île, à Arco da Calheta. Sachez que la ville en elle-même ne présente pas grand intérêt mais que toutes les villas du coin sortent l’artillerie lourde au niveau de la vue. Le village est en effet bordé par l’océan, et le surplombe.

Quant au Airbnb en lui même, en plus de la vue magnifique qu’il offre sur la baie Sud de Madère, il présente un excellent rapport qualité-prix ! Très très spacieux (3 chambres, 2 salles de bain, une cuisine séparée, une terrasse à l’avant et à l’arrière et un grand salon), il est aussi joliment décoré et propre. Bref, un must.

Retrouvez tous nos articles sur Madère en cliquant ici. On vous recommande en outre d’aller lire notre guide complet Madère!

Découvrez en détails notre programme Madère. On vous dit quoi faire à Madère grâce à deux itinéraires: Nord/Est et Sud/Ouest de l'île de Madère. Randonnée à Madère, visite des petits villages, levadas, Funchal... Tout pour passer un superbe voyage à Madère ! Attention, notre itinéraire Madeira se découpe en 2 articles.

Epingle sur Pinterest!