Il y a deux ans, Clément est parti en Islande entre amis. Au programme ? Réaliser le trek de Landmannalaugar à Skógar en totale autonomie. Entre équipement, santé, ressenti et autres informations pratiques, on vous livre les clés pour un trek en Islande réussi!

Cet article a pour objectif de vous donner les informations essentielles pour préparer, vous aussi, un trek en Islande en totale autonomie. Nos conseils conviendront à n’importe quel trek sur l’île! Nous vous conseillons cependant vivement d’expérimenter le trek de Landmannalaugar à Skógar, un régal pour les yeux (et pour le cardio!).

Le contexte? Un trek de 3 semaines entre 5 copains d’enfance, en quête d’aventure et sans trop de budget. Le défi? Découvrir l’Islande à pied en dépensant le moins possible!

Trek de Landmannalaugar à Skógar

Le matériel pour un trek en Islande

Se loger, manger et communiquer: les indispensables à notre trek en Islande (équipement collectif)

Le matériel collectif de notre trek de Landmannalaugar à Skógar consista en du strict minimum: de quoi grignoter, dormir à la belle étoile et communiquer avec nos proches en cas de besoin.

  • 2 tentes (1 de trois places, et 1 de deux places, pour 5 jeunes adultes en tout).
  • Téléphone satellite de la marque Garmin, gamme inReach, acheté 300€. Le forfait coûte une cinquantaine d’euros par mois pour environ 15 messages envoyés (les messages reçus sont gratuits). Le nombre de SMS autorisés dépend bien sûr de la formule choisie.

Le touriste “lambda” en Islande, effectuant un trek de 3-4 jours, n’aura pas besoin de téléphone satellite. Il est surtout conseillé pour les amateurs (niveau confirmé) de treks, enchaînant de longs treks hors des sentiers classiques.

Le téléphone satellite nous a permis, pendant un mois en totale autonomie sur le territoire islandais, de:

  • Contacter les secours en cas de besoin.
  • Donner notre géolocalisation tous les soirs. Notre famille pouvait consulter notre progression sur un site internet.
  • Envoyer des sms par satellite.
  • Consulter la météo à venir et le risque de tempête.

Le reste de notre équipement se composa ensuite de cette manière:

  • Nourriture pour 5 jours.
  • Essentiel pour cuisine (réchaud et bonbonne de gaz).
  • Une boussole. Prévoir une déviation magnétique de 12 à 18 degrés d’Est en Ouest pour l’Islande (13° pour ce trek).
  • Une trousse de secours. Une étudiant en médecine, Florent, faisait partie de l’équipe et s’est chargé de nous constituer une trousse à pharmacie complète. Vous retrouverez d’ailleurs sur le blog un article qu’il nous a gentiment proposé d’écrire: Quelle trousse à pharmacie de voyage?
  • Une carte du trek. Il est important d’avoir une carte IGN 1: 100 000 voire 1: 50 000 (c’est trouvable). Sinon, la carte ne sera pas assez précise.

Trek de Landmannalaugar à Skógar

Le contenu du sac à dos de chacun : notre équipement individuel 

Nous sommes partis avec des sacs à dos de 65 litres (soit une vingtaine de kg sur le dos), contenant:

Equipement vestimentaire

  • 3 t-shirt.
  • Un pantalon.
  • 4 paires de chaussettes de trek de bonne qualité. Choisissez des chaussettes faites pour le trekking (vous en trouverez à Décathlon) pour éviter les ampoules.
  • Une trousse de toilette, avec seulement l’essentiel.
  • 2 vestes polaires.
  • Une veste d’hiver IMPERMÉABLE. Le temps est très changeant donc tenez vous prêts à tout moment à dégainer votre veste et votre housse de sac… D’ailleurs, il existe un proverbe sympa islandais qui illustre bien nos propos: “Si tu n’aimes pas le temps qu’il fait, attends 5 minutes” !
  • Un poncho.
  • Un ensemble Damart (haut + bas). Damart est une excellente marque de textile, réputée pour sa technologie.
  • Un serviette en microfibre. On s’en sert d’ailleurs pour tous nos voyages, c’est assez révolutionnaire! Gain de place garanti. Vous en trouverez à Décathlon pour trois fois rien.
  • Un bonnet, des gants, et un cache cou.

Autre équipement individuel

  • Une housse imperméable pour stocker nos affaires.
  • Un duvet adapté au froid. La température descendant la nuit proche des 0°C, un duvet chaud de bonne qualité est primordial.
  • Un tapis de sol.
  • Une lampe frontale.
  • Un couteau suisse.
  • Des pastilles pour purifier l’eau (vous en trouverez sur internet ou chez Natures et Découvertes).
  • Une gourde de 2 litres minimum.
  • Un masque de sommeil pour pouvoir dormir… Eh oui, il fait jour tout le temps…
  • 2 bâtons de randonnée.
  • Une cordelette (par précaution, ça peut toujours servir…). Bon, on ne parle pas là de corde d’escalade pour se la jouer Tarzan sur les falaises.
  • Une couverture de survie.

Trek de Landmannalaugar à Skógar

Trek en Islande: détail d’une journée type et alimentation pendant un trek

Nous marchions environ 21 km par jour, le trek de Landmannalaugar à Skógar s’étendant sur 85 km.

Le réveil se faisait relativement tôt, à 7h ou 8h. Nous souhaitions éviter de nous faire débusquer par les patrouilles en hélicoptère puisque nous pratiquions le camping sauvage (voir plus bas).

Le petit-déjeuner consistait en des barres aux céréales et de la pâte d’amande (ultra calorique). Gardez en tête qu’il est conseillé d’un point de vue nutritif de prendre des petits déjeuners avec des sucres lents à l’index glycémique bas. Cela va permettre un apport glucidique constant tout au long de la journée.

Nous ne prenions pas de repas le midi, par souci d’économie de temps et d’argent. A éviter pour les gros mangeurs!

Conseil nutrition: durant la journée, un apport de sucres à index glycémique rapide (fruits secs, pâtes de fruits, barres chocolatées, pâte d’amande) est important en cas d’effort plus intense pour éviter l’hypoglycémie. Par exemple, une barre chocolatée juste avant une montée est conseillé.

Notre repas du soir était composé d’un repas lyophilisé, de pâtes et d’une soupe bien chaude.

Trek de Landmannalaugar à Skógar

Notre avis sur le trek de Landmannalaugar à Skógar

Le trek nous a réservé des paysages autant splendides qu’inoubliables, ainsi qu’une biodiversité remarquable. Aucune journée ne passait sans que nous ne découvrions de nouveaux paysages. Nous avons vraiment apprécié la variété du parcours.

L’itinéraire est en outre très bien indiqué.

Cependant, les difficultés ne sont pas inexistantes lors d’un trek en Islande en totale autonomie! D’autant plus que nous avons marché chaque jour avec 20 kilos sur le dos. Conseil pour ne pas se casser le dos: respectez la règle selon laquelle le poids maximum du sac équivaut au quart du poids de son porteur. Soit une vingtaine de kilos maximum pour un homme de 80 kilos. Ne vous gâchez pas le voyage ni la santé!

En définitive, nous recommandons ce trek aux amoureux de la nature ET aux amateurs confirmés de trekking. Le parcours est long et difficile, et peut être éprouvant nerveusement pour les non-initiés.

Trek de Landmannalaugar à Skógar

Informations pratiques pour le trek de Landmannalaugar à Skógar

Pour finir, voici quelques informatiques pratiques diverses pour réussir votre trek en Islande, que ce soit le trek de Landmannalaugar à Skógar ou un autre! N’hésitez pas à nous envoyer un message pour toute question non traitée dans l’article.

  • Pour vous rendre au départ du trek, si votre point de départ est, à notre instar, à Landmannalaugar, sachez qu’il est possible de prendre le bus au départ de Reykjavik (Reykjavik ExcursionTrex et Sterna).
  • Attention à la saison! Documentez-vous avant de réaliser le trek de Skogar à Landmannalaugar à n’importe quel moment 😉 La saison idéale pour partir en trek en Islande s’étend de fin juin à mi-septembre, surtout pour ce trek là. En effet, le parcours n’est ensuite plus praticable en raison de l’abondance de neige. Vous partez en Islande, pas en Espagne: le climat est assez capricieux et doit bien être pris en compte!
  • Des refuges sont disponibles sur le parcours. Cependant cela à un prix… Comme pour tout en Islande! Comptez environ 45€ par nuit et par personne. En outre, réservez à l’avance car les places sont prises d’assaut!
  • Il est aussi possible de dormir en tente à côté des refuges pour une dizaine d’euros par nuit.
  • N’oubliez pas votre maillot de bain, des sources chaudes sont présentes à Landmannalaugar.
  • Le camping sauvage n’est PAS autorisé en Islande. Cela ne veut pas dire que nous n’avons pas tenté… Petites astuces: restez à 2 km de distance des campings, écartez-vous du chemin et pliez la tente très tôt le matin… A partir de 9h, des hélicoptères traquent les fraudeurs, avec à la clé de grosses amendes. On vous aura prévenus 😉
  • Il y a 85 km de Landmannalaugar à Skogar. Cependant, le trek classique est en réalité plus court: de Landmannalaugar à Thorsmork, soit 55 km. Les plus téméraires iront directement jusqu’à Skogar 😉
  • N’oubliez pas de prendre avec vous des sandales pour traverser les rivières et ainsi éviter de vous blesser.
  • Pour tout trek en Islande, on vous conseille d’embarquer avec vous le Rother Islande : une référence dans le milieu de la randonnée! Cette édition nous a également beaucoup servie à Madère.

Trek de Landmannalaugar à Skógar

Trek de Landmannalaugar à Skógar

Trek de Landmannalaugar à Skógar

Epingle sur Pinterest!