amorgos

Amorgos est sans conteste un de nos coups de coeur parmi les îles Cyclades: sauvage, calme et montagneuse, elle a su nous conquérir en l’espace de 5 jours. Récit de notre périple sur l’île du Grand Bleu, de Katapola à Aegiali !

Amorgos

Amorgos fut notre 4ème étape, après Mykonos, Paros et Naxos. L’île du Grand Bleu (le film y a été tourné !) est une île qu’on a tout particulièrement appréciée, pour son caractère sauvage: relief très prononcé (plus que dans les autres Cyclades), animaux au bord des routes, peu de monde, monastère dans la falaise… C’est magnifique!

L’île est grande, et les déplacements sont assez longs du fait du relief: on a donc décidé d’y passer 5 nuits, soit 2 nuits de plus en moyenne que sur les autres Cyclades. Les deux villes principales sont Aegiali et Katapola; on a donc choisi de passer 3 nuits à Aegiali et 2 à Katapola.

Comment se rendre sur Amorgos?

Comme toutes les Cyclades, on y accède par le ferry. Amorgos est une île importante; elle est donc relativement bien desservie (mais moins que les autres, en raison de sa situation) par les ferrys. N’oubliez pas, c’est primordial, de vérifier les routes maritimes ET les horaires quand vous construisez votre itinéraire dans les Cyclades!

Comme d’habitude, nous avons utilisé Blue Star. On s’y est rendus depuis Naxos avec cette compagnie: 12 euros l’aller (Naxos-Aegiali). Le trajet dure 2h-2h30.

Les liaisons depuis Athènes, Naxos, Paros, les petites Cyclades.. par ferry se font à une fréquence de 3-5 fois par semaine. Compter 8 à 10h de ferry depuis Athènes. Depuis les petites Cyclades, et à destination de Katapola, une liaison quasi quotidienne via l’Express Skopelitis.

Attention à votre ville d’arrivée, car les ferrys passent souvent soit par Aegiali, soit par Katapola (et les deux villes sont à l’opposé!). A noter qu’il existe des bus pour rejoindre tôt dans la journée l’une ou l’autre de ces deux villes, pour pouvoir prendre votre bateau. Dans nos souvenirs, le bus doit coûter 2-3 euros, soit trois fois rien..

Amorgos

Comment se déplacer sur Amorgos?

  • En bus: L’île est relativement bien desservie mais cela dépend de la saison. L’été, environ 12 A/R entre Katapola et Aegiali en passant par Chora, une ville au centre de l’île. Quelques bus pour le monastère. Attention aux horaires hors saison, sachant que le temps d’attente peut déjà être assez long l’été. Nous avons exclusivement utilisé le bus pour nos 5 jours sur l’île.
  • Louer une voiture. C’est la seule île sur laquelle nous n’avons pas loué de quad, la faute au relief montagneux! Louer un scooter est aussi envisageable (là encore, vérifiez sa puissance). Attention, il n’y a que deux stations service sur l’île.

Vous trouverez sur le blog de plus amples informations sur les moyens de transport dans les Cyclades.

Amorgos

Les trois villes principales: Katapola, Aegiali et Chora

Nous avons choisi de couper nos 5 jours en deux: 3 jours à Aegiali, 2 à Katapola, histoire de loger à deux endroits différents de l’ile et d’optimiser nos déplacements (n’ayant pas loué de véhicule personnel).

Katapola est le port le plus important de l’île. C’est un village agréable, calme, avec des restaurants et petites boutiques en front de mer.

Amorgos

Amorgos

Aegiali est le deuxième port de l’île. La ville est surplombée par trois villages: Langada, Tholaria, Potamos. Elle est censée être plus fêtarde et moins familiale que Katapola, ce que nous avons effectivement pu constater (plus de bars, de restos avec de la musique).

Amorgos

Chora est le chef lieu de l’île, à 5km de Katapola et 20 d’Aegiali. C’est un village mignon, perché dans les montages : ruelles en escalier, moulins à vent, jolies places… Même si assez calme et isolé.

Que faire à Amorgos?

  • Visiter le monastère de la Panagia Chozoviotissa! C’est inoubliable.

Amorgos

On y accède par une randonnée spectaculaire le long de la falaise.

Le Monastère est proche du village de Chora : on a choisi de s’y rendre directement par bus après la visite du village. Le bus dépose directement au portail du site. Un parking est aussi mis à disposition des automobilistes.

Amorgos

Ce magnifique monastère date du XIème siècle : consacré à la Vierge, il renferme des manuscrits précieux et des icônes. Trois moines y vivent encore. A l’entrée du Monastère, chaque visiteur est invité à revêtir un châle pour couvrir ses épaules et jambes. Mais sous 35° degrés, les coups de chaud arrivent très vite ! Prenez le temps de vous reposer à l’ombre des quelques arbres à la fin de la montée de la falaise.

La visite est gratuite ; chaque visiteur a droit à un verre d’eau et un loukoum à la fin de la visite.

Attention aux horaires d’ouverture : 8-13h et 17-19h.

Sachez qu’il est possible de profiter, juste en contre-bas, de la plage d’Agia Anna (30 minute de descente à pied à partir du monastère). Magnifiques criques.

Amorgos

 

  • Faire une randonnée pédestre pour découvrir les trois villages en amphithéâtre surplombant Aegiali : Potamos, Langada et Tholaria. Autre idée de circuit : Aegiali-Potamos-Chora (environ 2h30). Equipez vous d’une bonne carte, de chaussures adaptées… et beaucoup d’eau.

Pour planifier vos balades et randonnées, je vous conseille vivement le site www.cycladen.be !

  • S’évader le temps d’une journée sur une île des Petites Cyclades. On a choisi Koufonissi, mais ce n’est pas la seule ! Cependant, selon votre lieu de résidence, vérifiez les îles accessibles depuis le port.

Il existe aussi, par exemple, des liaisons entre Schinoussa (île sauvage et très calme) et Aegiali pour une dizaine d’euros, de 10h à 16h notamment (regarder sur le site de Blue Star Ferries).

  • Passer du temps sur l’îlot de Nikouria, îlot inhabité et très proche d’Agios Pavlos (à 5km du port d’Aegiali). Vous y trouverez trois plages de sable fin. Un service de bateau navette est assuré : toutes les 30 min depuis Agios Pavlos. Attention, pas d’ombre là-bas ! Un bar se trouve sur la plage principale.
  • Farniente sur la plage de galets Mouros : Elle se situe près des villages d’Arkesini et de Kamari. L’eau est turquoise et le paysage superbe (côtes d’Amorgos). Attention au monde en période estivale. La plage de Kavos, à cinq minutes à pied de celle de Mouros, saura aussi vous ravir.
  • Aller voir l’épave qui a servi de décor à une scène du Grand Bleu.

Où loger à Amorgos?

Tous les endroits de l’île sont charmants mais il vous faudra orienter votre choix en conséquence si vous n’avez pas de véhicule personnel (il sera alors difficile de s’exiler dans un petit village). Les deux villes principales étant Katapola et Aegiali, on vous conseille de loger dans les environs. A fortiori si vous prenez le bateau à une heures matinale à l’un de ces deux ports. A noter que, comme dit plus haut, Katapola est plus calme et plus familiale.

Hôtel coup de cœur : Yperia Hotel à Aegiali
Nous avons eu la chance de séjourner deux nuits dans ce superbe petit hôtel. Petit déjeuner très copieux (gâteaux maison, entre autres), vue sublime, personnel agréable. Une petite entorse à notre budget!

Amorgos

Et si vous préparez un voyage dans les îles Cyclades grecques, on vous invite à lire l’ensemble de nos articles sur les Cyclades:

Nos informations pratiques :

Nos guides île par île :