Economiser en voyage

On ne va pas se mentir: la passion du voyage ne ravira certainement pas votre portefeuille. Mais après quelques années d’escapades un peu partout sur le globe, on a appris quelques astuces simples pour économiser en voyage… et ainsi partir plus souvent!

Cet article fait partie de notre rubrique d’astuces voyage “Voyager moins cher“, ayant vocation à vous donner des conseils pour voyager moins cher, et donc plus souvent..

Ici, on ne parlera pas de moyens d’économiser dans la vie de tous les jours pour pouvoir partir davantage en voyage. Cela fera l’objet d’un article ultérieur 😉 On évoque ici les moyens de réduire la facture PENDANT le voyage. Cela dit, cela implique aussi parfois de faire des choix/actions avant de partir, afin de dépenser le moins possible une fois sur place.

L’industrie du tourisme est redoutable aujourd’hui. Tout est pensé pour vous faire dépenser plus en voyage. On pense ici aux destinations “occidentales” devenues hors de prix autant pour les locaux que pour les touristes (New-York, Londres, et bien d’autres). Mais on pense également aux destinations peu coûteuses pour nous Occidentaux (Asie…), car les pièges et les tentations ne sont jamais très loin! Evidemment, toutes nos astuces sont à adapter en fonction de la destination. Votre comportement ne sera pas le même à Bali qu’à Londres.

On vous présente aujourd’hui 20 astuces qui marchent pour économiser en voyage et éviter de se faire avoir!

Choisissez bien vos billets d’avion

Bien choisir vos billets d’avion vous permettra de faire des économies et ainsi d’agrandir votre budget sur place. Ne faites pas les fainéants: vous disposez sur internet d’une ribambelle d’outils performants pour vous aider à choisir le meilleur vol. Notre préféré est Google Flights. Comparez les prix selon les dates, l’aéroport de départ, les compagnies, les classes de voyage… Passez-y plusieurs heures et vous devriez arriver à économiser quelques dizaines voire centaines d’euros…

La meilleure solution pour payer moins cher ses billets d’avion reste d’avoir des dates flexibles. On entend bien que cela est difficilement compatible avec un emploi salarié…

Article lié: Payer ses billets d’avion moins cher avec Google Flights

Partez en basse saison

Même si cela peut sembler peu folichon au premier abord, vous seriez étonnés de tous les avantages à partir en voyage hors saison! La basse saison, pour des motifs tenant à la saison et/ou aux périodes de vacances, est caractérisée par une baisse significative de la fréquence touristique. A vous les prix cassés sur les billets d’avion et les hôtels! Sans parler de la possibilité de visiter plus de choses en moins de temps, puisque vous ne ferez la queue nulle part. Ainsi, nous sommes partis à Venise l’hiver: outre le billet d’avion obtenu à un prix avantageux (70 euros AR), nous avons pu bénéficier une chambre double au cœur de la ville pour trois fois rien.

Les inconvénients? Les structures touristiques (restaurants, magasins, musées) parfois fermées ou aux horaires réduits, et les caprices météorologiques. Oui, vous partirez en Thaïlande pour 400 euros aller-retour en septembre mais vous risquez alors de subir la mousson… Vérifiez sur le site Quand partir ou sur un site similaire la météo mois par mois dans la destination envisagée.

Article lié: Italie: Faut-il visiter Venise en hiver?

Réservez le maximum de choses à l’avance… si cela vaut le “coût”!

Transports, entrées touristiques, hôtels… Si vous avez une idée précise de votre itinéraire et de votre programme, regardez sur internet si cela vaut le coup de réserver tout cela à l’avance. La plupart du temps, ça le sera. Alors oui, cela vous empêche d’être flexibles sur votre itinéraire, mais les économies pourront être très significatives.

Exemple: Pour vous déplacer aux Etats-Unis entre les grandes villes, un moyen économique de transport est le bus. Une de nos compagnies chouchoutes est Megabus. En réservant à l’avance, vous pourrez bénéficier de tarifs très avantageux: à partir d’1 dollar le voyage! Et ce n’est pas un mythe, puisque nous en avons profité en nous rendant à Miami depuis Orlando l’été dernier.

Alors bien sûr, réserver sur internet à l’avance ne vaut pas TOUJOURS le coup. C’est pourquoi il vous sera indispensable de fonctionner au cas par cas en vous renseignant sur les forums, les blogs voyage ou encore les guides touristiques.  Par exemple, pour visiter le Machu Picchu, il est possible de réserver un trek à l’avance mais cela vous reviendra beaucoup plus cher que de le réserver une fois sur place.

Préparez vos propres repas

Cela peut paraître évident, mais on sait très bien qu’une fois sur place, on oublie vite les évidences… Surtout en passant devant les restos locaux remplis de goûteuses spécialités locales 😉 Pour économiser en voyage, il est essentiel de ne pas passer sa vie au resto et de privilégier un maximum la préparation “maison” des repas. Pas besoin pour cela d’avoir un Airbnb tout équipé. D’une part, la plupart des auberges de jeunesse proposent un coin cuisine avec fourneaux et frigos. D’autre part, pas besoin de cuisine pour assembler de quoi faire un sandwich 😉

Si vous vous rendez quand même au restaurant, passez du temps à choisir le bon. Il existe beaucoup trop de restaurants attrape-touristes, quelle que soit la destination. Aidez vous de Trip Advisor et The Fork (LaFourchette).

Ne payez qu’en liquide

Une règle simple mais qui marche du tonnerre: faites de gros retraits et ne payez qu’en liquide. Vous aurez alors beaucoup plus conscience de l’argent dépensé. Et, de toute façon, il est souvent rare de pouvoir payer en CB dès lors que l’on s’éloigne des pays très développés. Et encore! Même à Venise, les paiements en CB sont loin d’être la norme.

Commandez la carte d’étudiants internationale (carte ISIC)

Si vous avez la chance d’être encore étudiants, vous êtes sûrement conscients des multiples réductions sur les visites touristiques que ce statut peut offrir. Mais voilà, au fin fond de l’Amérique du Sud, qui va reconnaître votre carte étudiant de la fac de Nantes? C’est bien pour cela qu’existe la carte ISIC, la carte d’étudiants internationale. Elle est en principe reconnue dans tous les pays: on ne pourra a priori pas vous refuser le tarif étudiants (méfiez-vous quand même). A noter que nous avons déjà utilisé nos cartes françaises sans encombre dans les pays européens voisins (Espagne, Italie…) mais nous avons peut-être eu affaire de guichetiers tolérants 😉 

C’est ainsi qu’en Russie, par exemple, on aurait pu bénéficier de 30 à 60% de réduction sur le prix des musées. Mais nous ne l’avons malheureusement pas commandée à temps. On ne nous y reprendra plus!

Elle se commande en ligne. Vous la recevrez par la Poste après validation par l’organisme de votre statut d’étudiant (sous présentation d’un certificat de scolarité). Son prix est de 13 euros, soit dérisoire par rapport à toutes les économies qu’elle permet. Elle est valable du 1er septembre de l’année N au 31 décembre de l’année N+1 !

Organisez tout vous-mêmes

On en parlait déjà dans notre article “5 astuces pour voyager moins cher“: tout organiser vous-mêmes vous fera nécessairement économiser en voyage. Evitez absolument les excursions et tours organisés. Organisez vos activités vous-mêmes dès que cela est possible : transports en commun pour vous rendre sur les lieux, achat d’un ticket sur place ou par internet, visite sans guide ou avec audio-guide… La clé pour y arriver? Se renseigner un maximum, grâce aux forums, blogs voyage et guides touristiques. Nous sommes des fanas de liberté et d’organisation solo de nos voyages: nous ne comptons sur personne et nous élaborons notre itinéraire et notre programme tout seuls comme des grands 😉

En plus, cela vous permettra de voyager selon VOS envies et de ne voir que ce que vous voulez voir. Vous ne perdrez pas des heures dans un car, pour au final ne rester que 10 minutes sur les lieux le temps d’une photo.

Utilisez les sites d’économie collaborative

Depuis quelques années, les sites d’économie collaborative sont à la mode et ce succès n’est pas démérité. Couchsurfing, échange de maisons, prêt de voitures, Airbnb… C’est clairement le système D pour économiser en voyage. Les Airbnb vous permettrons en outre, la majorité du temps, d’avoir accès à une cuisine pour économiser sur les restos. Pour les plus téméraires et les fans de rencontres en voyage, vous pourrez dormir gratuitement sur le canapé d’un inconnu grâce à Couchsurfing. Testez aussi l’échange de logements, ou encore le covoiturage en voyage…

Partez à la chasse des activités gratuites

Quelle que soit votre destination, il est possible de la visiter sans dépenser un euro. Pour économiser en voyage, passez du temps à la recherche des activités gratuites ! De nombreux sites et blogs voyage élaborent des listes d’activités gratuites et intéressantes, destination par destination. Par exemple, à New-York comme à Londres, vous serez surpris du nombre d’activités gratuites qui s’offrent à vous.

Définissez un budget AVANT de partir

C’est l’une des astuces les plus importantes. Le meilleur moyen de dépenser moins en voyage, c’est assurément de partir à l’avance avec un budget prédéfini.

On dit bien budget prédéfini, pas budget rigide… Si vous avez les capacités financières de vous payer l’activité de vos rêves et que cela dépasse un peu votre budget, ne vous posez pas 36 000 questions non plus. En moyenne, on se prévoit une marge de 10-20%. Il serait dommage de se gâcher le voyage en comptant ses sous toutes les 10 minutes. Si c’est le cas, vous êtes partis trop loin ou trop longtemps eu égard à vos capacités financières. Ou alors, vous êtes juste un psychorigide de la tirelire 😉

Essayez de diviser votre budget en “pôles”: alimentation/logement/transports/activités/autres. Cela sera d’autant plus facile une fois sur place de savoir si vous êtes dans les clous.

Suivez votre budget sur un papier ou sur une application

Pour économiser en voyage, il ne suffit pas de compter approximativement dans sa tête ses dépenses. Vous allez vite vous perdre! Il est important de noter jour après jour l’état de vos dépenses. Il existe de nombreuses applications pour les voyageurs. Vous pouvez également vous servir de vos notes sur votre téléphone, ou utiliser une feuille et un stylo… L’important est d’avoir une trace de vos dépenses, en particulier des dépenses significatives.

Vous n’aurez sans doute pas besoin de prendre de telles précautions pour un week-end ou une semaine de voyage, cela dit. En fait, tout dépend de l’étendue de votre budget et de votre organisation.

Ayez une connaissance exacte du taux de change et des correspondances

Si vous voyagez dans un pays dont la monnaie n’est pas l’euro, ayez une connaissance précise de la valeur de la monnaie locale. Il est très facile de faire des calculs “à peu près” (voire pas de calculs du tout) et de n’avoir alors aucune conscience de l’argent dépensé. Si vous n’avez pas internet, n’hésitez pas à élaborer un petit “tableau des correspondances” avant de partir (combien font 1 euro / 5 euros / 20 euros etc en monnaie locale). Faire attention au taux de change vous permettra plus que vous ne le pensez d’économiser en voyage!

Échangez vos devises intelligemment

Un autre conseil toujours dans la même veine: réfléchissez bien à comment vous allez échanger vos euros contre de la monnaie locale. Cela va dépendre en grande partie de votre offre bancaire. Nous concernant, nous utilisons le compte Premium proposé par Monabanq : 0 frais sur les retraits et les paiements à l’étranger (sous une limite de nombre d’opérations). Nous effectuons donc sereinement plusieurs retraits lors de notre séjour.

Vous pouvez échanger vos devises en bureau de change si le retrait s’avère plus cher (passez du temps à faire le calcul). Attention! N’oubliez pas que les bureaux de change sont avant tout des commerçants et que toutes les offres ne se valent pas. Méfiez vous particulièrement des bureaux présents à l’aéroport et dans les zones touristiques, réputés être bien plus chers que le reste des bureaux… Les commissions peuvent être très élevées.

On a un jour testé Travelex, pour récupérer à Bordeaux des livres sterling avant un voyage à Londres. L’avantage: commande des devises sur internet et retrait avant le départ dans un des (nombreux) bureaux Travelex. Côté tarifs, c’était assez avantageux!

Évitez le supplément bagage avec des astuces simples

L’avènement des compagnies aériennes low-cost et l’arrivée des tarifs “ultra éco” chez les compagnies aériennes standard font que vous serez certainement limités sur vos bagages. Payer 50/100 euros de plus pour mettre un bagage en soute, très peu pour nous. Pas de panique, il est possible de voyager quelques semaines avec un bagage cabine, oui oui oui. D’ailleurs, c’est ce que nous avons fait pour notre voyage de 5 semaines entre les USA et Cuba.

Investissez dans un bon sac à dos. En principe, 40 litres correspondent à la taille réglementaire d’un bagage cabine. Vous pouvez prendre une valise cabine mais 1) c’est pénible à transporter (ça ne roule pas bien sur le sable ou dans la boue ;)), 2) cela pèse moins lourd qu’une valise, 3) il est plus facile d’opérer des gains de place dans un sac à dos.

Ensuite, achetez un sac de compression pour y ranger vos vêtements. On achète les nôtres chez Décathlon et on ne peut plus s’en passer! Le principe est simple, vous pliez vos vêtements de la manière que vous voulez (le but est juste de tout faire rentrer dans le sac), vous ouvrez la valve, vous vous asseyez avec grâce sur le sac pour enlever tout l’air puis vous refermez la valve. Simple comme bonjour et pas besoin d’aspirateur 😉

Grâce à ces astuces, on arrive très bien à voyager avec seulement un sac à dos cabine. Et cela change la vie une fois sur place!

Travaillez en échange d’un toit

On a dédié un article à cette astuce. Le lien se trouve juste en dessous 🙂 Si vous partez plusieurs semaines voire mois, cela peut être une très bonne idée pour économiser sur l’hébergement et prolonger la durée de votre séjour.

Article lié: Comment se loger gratuitement en voyage?

Vivez comme les locaux

Pour économiser en voyage, il s’agit finalement d’essayer de vivre un maximum comme les locaux. Tout est en effet bien plus cher pour les touristes donc il s’agit de se rapprocher au maximum de la vie habituelle des locaux. Traquez TripAdvisor pour fuir les restos à touristes et trouver les adresses favorites des locaux. Essayez de loger chez l’habitant. Demandez aux locaux leurs bons plans. Prenez les transports en commun. Fuyez au maximum les agences de voyage et autres intermédiaires. Etc etc!

Évitez les souvenirs inutiles

On le sait, ramener des souvenirs c’est très sympa mais si vous comptez vos sous ce n’est peut-être pas la meilleure des options. Sachez en outre que la majorité des souvenirs “locaux” sont en réalité fabriqués en Chine ou dans un autre pays de ce type. Une amie était d’ailleurs étonnée de voir que son porte-monnaie ramené de Turquie était exactement le même que notre porte-monnaie grec!

Si vous souhaitez absolument ramener quelque chose, ne vous arrêtez pas dans les boutiques de souvenirs attrape-touristes des grands quartiers touristiques. Cherchez plutôt les petits artisans locaux.

De notre côté, on préfère ramener un petit film vidéo GoPro ainsi qu’un livre photo imprimé! Certes, cela prend plus de temps, mais ce sera VOS souvenirs.

A voir : Nos vidéos voyage

Simplifiez votre alimentation et vos besoins

En voyage, il est facile de céder à la tentation et de vouloir profiter au maximum de votre voyage. Cependant, si vous partez en voyage avec un petit budget, faire quelques concessions vous permettra de récupérer de précieuses sommes. Pour économiser en voyage, vous allez devoir simplifier vos besoins et envies. 

On a ici en tête l’alimentation, les activités et l’hébergement. Ce sont trois pôles sur lesquels vous pouvez tirer, du moins davantage que sur les transports par exemple. Prenons l’hébergement: imaginez que vous vous rendez en Asie et que vous tombez sous le charme, sur Booking, des hôtels dans la jungle balinaise avec piscine à débordement et massages inclus. Evidemment, le prix sera bien moins élevé qu’en France. Mais avez-vous besoin d’un hôtel de luxe, alors que vous passerez vos journées à l’extérieur et que vous ne rentrerez à l’hôtel que le soir, épuisés? La réponse semble évidente. Prenez un hôtel avec piscine si vous aimez vous baigner le soir après votre journée, mais contentez vous d’une chambre double dans un hôtel modeste. Vous n’aurez que plus de budget pour faire davantage d’activités et d’achats!

Il en va de même pour l’alimentation. Au restaurant, évitez les boissons, les apéritifs et les desserts si votre budget est light. Évitez les goûters en plein milieu de journée également. Ne soyez pas trop gourmands 😉 Cela dit, évitez quand même de trop tirer sur le budget alimentation: il serait dommage de ne pas profiter de la gastronomie locale…

Achetez votre équipement d’occasion

Plus vous voyagerez longtemps, loin et souvent, plus votre besoin en équipement croîtra… A fortiori si vous appréciez la photographie et la vidéo! Matériel de camping, sac à dos trekking, sac à dos de journée, vêtements adaptés aux saisons, etc. La facture peut vite s’avérer salée!

N’hésitez donc pas à consulter des sites comme Vinted (pour les vêtements), Leboncoin, Ebay… pour acheter d’occasion votre équipement voyage. De nombreux voyageurs achètent tout un tas d’équipement puis le laissent ensuite dans un coin, surtout si ledit équipement n’est adapté qu’à un type particulier de destination.

Louez votre logement pendant le voyage

On s’adresse là tant aux propriétaires qu’aux locataires. Attention cependant si vous êtes locataires: il vous faudra bien sûr obtenir une autorisation (écrite de préférence) de votre propriétaire. Si votre interlocuteur est une agence, il semblerait qu’il soit bien plus dur d’obtenir une telle autorisation.

Que vous partiez le temps d’un week-end, une semaine ou un mois, il est financièrement très intéressant de louer votre logement pour éviter d’en payer deux à la fois. A fortiori si vous vivez dans le centre d’une ville attractif telle que Paris, Bordeaux (oui on n’est pas objectifs, là…), Lyon, etc… Ou à la mer ou la montagne. Vous risquez d’avoir de nombreuses demandes!

Vous pouvez organiser la location vous-mêmes via des plateformes comme Airbnb, Facebook et Leboncoin (attention dans ces deux derniers cas vous aurez bien moins voire pas de garanties!). Vous pouvez également passer par des agences qui, moyennant une commission, s’occuperons de louer votre logement de A à Z : prise des photos, rédaction et publication de l’annonce, gestion des arrivées et sorties, blanchissement, ménage. Il existe également des “Airbnb sitters” qui vous proposeront des services à la carte: remise des clés et/ou ménage, par exemple.

Si vous avez apprécié cet article, sachez que vous retrouverez sur le blog l’ensemble de nos articles astuces voyage. On a notamment une rubrique “Voyager moins cher“, regroupant tous nos bons plans pour économiser avant et pendant le voyage. 

Economiser en voyage

Epingle sur Pinterest!